Blogue

  • TOUS
  • Nouvelles
  • Communiqués de presse
  • Couverture médiatique

10.06.2019 : Nouvelles

Comment se préparer aux vérifications d’antécédents?

Les employeurs qui procèdent à une vérification des antécédents de leurs candidats veulent confirmer certaines informations à leur sujet pour s’assurer qu’ils s’intégreront bien à la compagnie et ne représentent pas de risque pour leur organisation.

Si vous figurez parmi les candidats les plus sérieux pour occuper un poste vacant, le responsable du recrutement voudra donc peut-être vérifier vos antécédents avant de vous embaucher. Votre expérience professionnelle, votre éducation, vos références, votre identité, votre casier judiciaire ou toutes vérifications pertinentes pour la position à laquelle vous avez appliqué peuvent être examinés dans le cadre de ce processus.

Si vous tenez à décrocher ce poste, vous devriez être adéquatement préparé à cette éventualité. Voyez comment.

Assurez-vous que votre CV et vos informations disponibles en ligne soient à jour

Pour un candidat qui sait qu’il sera le sujet d’une vérification des antécédents, la première chose à faire est de mettre son curriculum vitae à jour et s’assurer qu’il ne comporte que des informations justes. De plus en plus de candidats n’hésitent pas à améliorer des détails de leur CV comme les dates d’emplois ou le titre de leurs positions, mais vous devriez savoir que cette information sera vérifiée pendant une vérification d’antécédents. Mentir sur votre parcours professionnel et académique, même cela vous semble être une exagération insignifiante, peut être un facteur déterminant pour vous disqualifier pour la position.

Vous devriez plutôt faire preuve d’une grande précision lorsque vous faites état de vos diplômes obtenus, de vos titres professionnels ou encore des titres des positions que vous avez occupées ainsi que les responsabilités que vous aviez. Même falsifier vos dates d’emploi constitue une faute grave, faisant en sorte que votre candidature perd de la valeur et nuit à votre réputation.

Vous devriez également porter une attention particulière à votre profil LinkedIn.  En effet, les gestionnaires d’embauche vérifient souvent les profils personnels des candidats sur les réseaux sociaux. Alors, assurez-vous que les informations contenues sur votre profil correspondent à celles que vous avez soumises dans votre curriculum vitae.

Préparez vos références au processus de vérification des antécédents

Dans le cadre d’un processus de vérifications des antécédents, les employeurs potentiels demanderont majoritairement des références de gestionnaires ou de supérieurs hiérarchiques. Pour être certain que tout se passe bien, vous devriez donc être en mesure de fournir quelques références différentes qui répondent aux exigences de l’employeur.

La meilleure façon de s’assurer que les références contactées fourniront des informations pertinentes est de soumettre le nom de personnes avec qui vous avez travaillé récemment afin qu’elles puissent répondre à des questions orientées sur vos capacités et performances actuelles.

Évidemment, il peut être utile de s’assurer que vos références acceptent d’être contactées avant de soumettre leur nom à un employeur potentiel.

Soyez transparent au sujet de votre passé criminel

Si vous possédez un dossier criminel ou une tache à votre dossier de conduite, vous devriez vous informer au sujet des informations que vous aurez à révéler.

Par exemple, il vous faudra divulguer les crimes pour lesquels vous avez été condamné, mais pas ceux pour lesquels vous avez été officiellement pardonné. Au Canada, vous ne devriez pas mentionner les accusations pour lesquelles vous n’avez pas été condamnés.

Si vous possédez un casier judiciaire, il est parfois mieux d’être direct, d’en parler avec votre recruteur et d’expliquer les circonstances. Sinon, attendez-vous à devoir répondre à certaines questions concernant ce sujet.

Soyez au courant de vos droits en matière de vérifications d’antécédents

Les vérifications d’antécédents effectués par des organisations sérieuses protègent autant les employeurs que les futurs employés. En tout cas et pour tout type de vérifications, vous devriez signer un consentement expliquant clairement les différents contrôles qui seront faits et mentionnant qui aura accès à l’information recueillie.

Par exemple, un employeur ou une entreprise de vérifications ne devrait pas poser de questions relevant de la vie privée (état de santé et situation familiale). Dans le cas ou une de vos références donnerait malgré tout ce genre d’informations, l’employeur potentiel n’aura pas le droit de l’utiliser dans sa prise de décision.

Si vous êtes bien préparé, vos chances d’être embauché seront plus élevées

En conclusion, si vous souhaitez maximiser vos chances d’embauche, il vaut la peine de vous préparer du mieux que vous pouvez à une vérification de vos antécédents. De cette façon, vous éviterez les mauvaises surprises et votre potentiel employeur sera capable de vérifier que vous êtes le candidat idéal pour la position.

Pour obtenir de plus amples informations au sujet de la vérification des antécédents et des méthodes d’investigations utilisées, n’hésitez pas à contacter le fournisseur canadien de vérifications d’antécédents le plus important et le plus fiable sur le marché : Vérifications mondiales Mintz.

09.07.2019 : Nouvelles

La pertinence des vérifications d’antécédents pour les travailleurs indépendants

Selon une étude récente concernant le secteur de l’emploi au pays, près de 45 % de la main-d’œuvre canadienne sera composée de travailleurs indépendants d’ici 2020. Ces chiffres évocateurs démontrent que de plus en plus d’entreprises font affaire avec des pigistes pour remplir des tâches variées, souvent essentielles à leur fonctionnement. Pourtant, certaines organisations n’accordent pas une aussi grande attention au processus de sélection de leurs « freelancers » qu’à celui servant… Lire la suite »

10.06.2019 : Nouvelles

Employeurs : pourquoi valider l’état d’un titre ou d’une association professionnelle?

Travailleurs de la construction, ingénieurs, techniciens, enseignants… Aujourd’hui, 20% des professions au Canada exigent de faire partie d’une association professionnelle ou d’avoir un titre délivré par des organismes de réglementation spécifiques dans chaque province.
Engager un candidat pour une position exigeant de telles accréditations demande aux compagnies de vérifier le statut, l’exactitude du titre de l’accréditation ainsi que la légitimité de l’institution qui l’a délivrée.

Comment-recruteurs-peuvent-beneficier-recherche-medias-sociaux

10.06.2019 : Nouvelles

Comment les recruteurs peuvent-ils bénéficier d’une recherche sur les médias sociaux?

Avant d’embaucher un candidat à l’emploi, plusieurs méthodes de vérification s’offrent à vous afin de savoir si la personne qui se présente à vous est réellement celle qu’elle prétend être. Parmi celles-ci, la recherche dans les médias en est une. Lorsque vous décidez d’aller de l’avant avec ce type de vérification, les médias sociaux sont une vraie petite mine d’or d’information et offrent un regard unique sur la façon dont les candidats se présentent en dehors d’une entrevue professionnelle. Découvrez quels peuvent entre les bénéfices d’une recherche sur les médias sociaux pour les recruteurs.